Bathy Drone Solutions, partenaire du diagnostic de sédiments

Relevés bathymétriques par drone, des outils fiables et sécuritaires.

Première étape à tout projet de dragage, l'analyse et la quantification des sédiments demandent des mesures précises qui nécessitent des outils technologiques spécifiques. Ces derniers permettent de récolter des données qui serviront à caractériser et  les sédiments et définir ainsi une filière de valorisation. Nous avons rencontré Pierre-Yves Lempire, gérant de la société Bathy Drone Solutions qui propose des solutions de diagnostic sédiments. Retour sur notre entrevue...

Quel type de services propose Bathy Drone Solutions ?

Bathy Drone Solutions (BDS) propose des prestations de bathymétrie, des prélèvements de sédiments ou de liquides in situ, des inspections vidéos en surface ou subaquatiques, et l’utilisation de capteurs spécifiques (turbidité, pH, oxygénation de l’eau…) en utilisant des drones aquatiques. L’objectif de BDS est de proposer des solutions sur mesure à ses clients, quelles que soient leurs demandes.

 

A qui ces solutions s’adressent-elles ?

Nos prestations s’adressent à toutes sociétés ou institutions gérants des bassins, des cours ou des plans d’eau. Nos clients sont aujourd’hui très diversifiés : Syndicats mixtes, sociétés de TP, organismes régionaux, groupes privés de gestion de l’eau et des déchets, sociétés de recyclages, mairies, communautés de communes, gestionnaire d’autoroutes gestionnaires portuaires…

Dans quel objectif sont utilisées ces technologies ?

L’idée d’utiliser les drones aquatiques est de réduire les risques pour les opérateurs, améliorer la précision des résultats obtenus, réduire le temps de prestation et donc en diminuer le coût.

Quels avantages pour vos clients de passer par cette solution ?

Jusqu’alors, ces opérations se faisaient manuellement, ce qui entraînait des risques de chute dans les bassins lors des relevés bathymétriques (relevés réalisés sur des bassins d’eau d’épuration urbains et industriels potentiellement dangereux). Les prélèvements étaient aussi réalisés depuis une embarcation avec les risques de chute évoqués précédemment, ou étaient fait du bord du bassin, avec des résultats non représentatifs des sédiments réellement présents dans les bassins. La réactivité est aussi un grand avantage de nos solutions, en effet, une intervention peut être organisée rapidement et nous pouvons être sur place dans un délai de 24 à 48h.

C’est une technologie nouvelle ?

Oui, et cette technologie est aujourd’hui unique sur le Nord de la France. La machine que nous utilisons est, de par ces options, un modèle unique.

Comment ça fonctionne ?

Le drone aquatique est équipé d’un échosondeur bathymétrique qui a une plage d’utilisation entre 10 cm et 10 m (50 m en option). Une pelle à sédiments permet la prise d’échantillons au cœur des bassins et cours d’eau, jusqu’à 10m de profondeur. Une seconde machine nous permet de réaliser des prélèvements de liquides (jusqu’à 4 échantillons différents). Les deux machines sont guidées par GPS, ce qui nous permet un positionnement précis dans les 3 dimensions. Ce guidage GPS permet aussi aux drones d’être autonomes. Nous programmons les trajectoires, ce qui nous permet par exemple de pouvoir assurer un suivi régulier et de réaliser des prélèvements aux mêmes endroit d’une année sur l’autre.

Depuis combien de temps existe BDS ? Comment a-t-elle évolué depuis le début ? Quel avenir envisagez-vous ?

BDS existe depuis 2018, aujourd’hui en phase de communication, nous organisons régulièrement des démonstrations pour les potentiels clients, les premiers clients nous font confiance, ce sont des acteurs majeurs des filières de recyclage. Les pistes d’évolution pour BDS sont diverses, elles passent de l’acquisition de machines subaquatiques pour l’inspection d’ouvrage immergés, et par le développement de nouveaux capteurs afin de permettre de répondre à de nouveaux besoins exprimés lors de nos rencontres professionnelles. 

https://www.bathydronesolutions.com/