La production des hydrocyls-sédiments en images

En réponse à des projets d’aménagement du territoire, spécifiquement sur la réalisation de chaussée-réservoir pour récupérer les eaux de pluie, la MEL a réussi à valoriser une partie des sédiments provenant de son territoire en les intégrant dans la formulation d’un béton pré-fabriqué, appelé hydrocyl.

Les hydrocyls sont des cylindres creux en béton dont la forte porosité permet de stocker une quantité d’eau importante (600 litres d’eau par mètre cube d’hydrocyls, le double d’un réservoir en ballast classique) et de la restituer lentement dans des bassins de récupération. 

Suite à des travaux de recherche de formulation et de tests mécaniques menés par l’IMT Lille-Douai, les sédiments incorporés à la formule béton ont remplacé le sable jusqu’à 15% de sa teneur. Des essais (lixiviation des métaux, des polluants organiques, durabilité) ont permis de mesurer un impact environnemental satisfaisant.

2 chaussées réservoir sous un parking sont réalisées en 2019 à Tourcoing et à Leers (59). Un suivi environnemental de ces chantiers expérimentaux est prévu pendant un an, afin de comparer l’efficacité des hydrocyls-sédiments à celle des hydrocyls en matériaux classiques.

La production des hydrocyls a été lancée en avril. Pour découvrir le process de production, regardez la vidéo