SEDIPLAST

SEDIPLAST est un projet de recherche sur la conception et l'étude en laboratoire d'un matériau composite sédiment-plastiques recyclés.

Nous avons rencontré la société NEO ECO qui nous en dit plus sur ce projet innovant.

 

1/ Comment est né le projet SEDIPLAST ?

Le projet SEDIPLAST est né d’échanges avec Decathlon dont l’ambition était de développer des haltères en matériaux recyclés. L’objectif était de fabriquer les poids des haltères par extrusion avec une charge minérale, des métaux recyclés et un liant plastique. Durant le développement de l’éco-produit, Néo-Eco a eu l’idée de remplacer la charge minérale nécessaire par des sédiments. L’opportunité d’intégrer un projet particulièrement original combinant sédiment et plastique dans la démarche Sédimatériaux était également séduisante, avec la mise en avant d’une application pouvant devenir une référence emblématique.

Le projet SEDIPLAST ouvre donc une nouvelle voie innovante pour la valorisation des sédiments.

 

2/ Quelles applications sont envisageables avec ce matériau composite ?

De nouvelles applications originales sont envisageables, comme par exemple dans le développement d’éco-produits pour les revêtements de sol, en ce sens, les matériaux ont été classifiés selon des classements UPEC définis par des protocoles du CSTB. Selon les caractéristiques nécessaires, nous pourrions remplacer tout type de matériau aujourd’hui en matière plastique, en incorporant une grande partie de sédiments.

La rigueur méthodologique de l’approche suivie a permis une caractérisation en laboratoire précise des matériaux entrants. La formulation du matériau composite a fait l’objet d’études permettant de confirmer ses performances mécaniques, le respect normatif et son innocuité environnementale.

 

3/ Quelle est la suite à ce projet ? quel est le potentiel de développement ?

L’approche SEDIPLAST ouvre des perspectives réellement innovantes dans la valorisation des sédiments..

La matière est aujourd’hui développée et nous connaissons ses caractéristiques. L’étape suivante est de passer à son intégration dans des chaines de production à échelle industrielle. Cela demande un travail d’adaptation et de développement qui suit son cours, mais divers industriels sont intéressés pour poursuivre l’aventure de la valorisation des sédiments de dragage.

Le développement de nouvelles boucles d’économie circulaire permettant de combiner sédiment et plastique dans des éco-matériaux aux propriétés techniques performantes est en cours. Les acteurs industriels investis dans la filière seront en mesure d’offrir des produits innovants sur leurs marchés respectifs. La valorisation des matières usagées entrant dans leur composition vont leur permettre d’accroître significativement leur compétitivité.

Ces acteurs innovants ne manqueront pas d’être rejoints par d’autres industriels dans les prochaines années, contribuant ainsi au renforcement de cette filière vertueuse de valorisation des sédiments de dragage.

Project leader: 
NEO ECO
Budget: 
1 217 K€ dont 800K€ fonds FEDER
Project start: 
2015
Project duration: 
4 ans (2015-2019)
Financer: 

Projet mis en œuvre avec le soutien financier du Fonds européen de développement régional (FEDER)

 

Completed: 
In progress